Newsletter : Comment l’Envoyer Gratuitement et Passer les Filtres Anti-Spam ?


 

Le saviez-vous ? Le mot SPAM est une marque créée et déposée par Hormel Foods en 1937. L’origine du nom étant « Spiced Ham ». Cette viande précuite en boîte a largement été utilisée pour la nourriture des soldats américains pendant la Seconde Guerre mondiale et introduite dans diverses régions du monde à cette occasion.
L’association de « spam » et de « indésirable » provient d’un sketch comique des Monty Python, intitulé Spam, dans lequel le mot « spam », désignant le fameux jambon en boîte, envahit la conversation et le menu d’un petit restaurant. Source : Wikipédia

Pour un ecommerçant, il est bien-sûr essentiel de communiquer et d’ailleurs,  Il existe aujourd’hui une multitude de moyens pour faire passer vos messages. On peut tweeter, facebooker, piner (excuse my french), linkner, bloguer, etc, etc, mais un des moyens marketing des plus efficaces reste quand-même la bonne vieille newsletter. Je vous propose donc ici une méthodologie simple et efficace pour envoyer une newsletter à moindres coûts et passer facilement les différents filtres anti-spam.

En agence, on vous conseille d’utiliser un service du type MailChimp ou MailJet mais si comme moi vous avez une base clients et une base prospects qui commencent à devenir conséquentes, vous y réfléchirez à 2 fois avant d’envoyer une newsletter via un tiers spécialisé. Pourquoi ? Car le coût de nombreux envois est prohibitif. Par exemple, si je devais payer tous les emails envoyés, la facture s’élèverait normalement aux alentours de 500 € mensuels, soit 6000 € par an. Depuis 3 ans que nous envoyons très régulièrement , en comptant aussi les 2 années précédentes aux envois moins soutenus, on peut dire que nous avons économisé près de 20 000 € grâce à cette méthodologie depuis nos débuts sur la toile.

 

LE LOGICIEL EN QUESTION : GROUPMAIL BUSINESS

Groupmail, c’est un petit soft léger sous Windows qui comme son nom l’indique, vous permet d’envoyer un message html à un ensemble de contacts depuis un serveur smtp pour une licence globale unique de 249 €.

Il permet notamment de gérer simplement vos contacts par groupes depuis un grand nombre de formats de fichiers sources. Il est pour moi le plus flexible dans ce domaine. Il permet aussi :

- d’éliminer les doublons.
- de remplacer automatiquement par une majuscule la première lettre de chaque nom.
- de tester l’envoi vers vos comptes webmail test.
- de programmer plusieurs envois.
- de filtrer par attribut comme le genre par exemple.
- d’envoyer à nouveau un message ou reprendre l’envoi s’il est partiellement effectué.
- d’utiliser 256 connexions simultanées, ce qui est ultra-rapide pour vos envois.

Si vous utilisez un mac, je vous conseille d’utiliser VMWare Fusion pour faire tourner simultanément vos OS Mac et Windows sur votre bécane et ainsi pouvoir utiliser Groupmail. Le logiciel est très facile à installer.

Vous l’aurez compris, Groupmail est un petit logiciel très pratique et complet pour envoyer des newsletters à moindres frais, mais vous pouvez en trouver d’autres. Personnellement, j’en ai essayé plusieurs pour Mac et j’ai toujours été déçu. Seul Groupmail m’a toujours donné entière satisfaction.

Comment utiliser Groupmail Business?

1. Installez-le et entrez votre nom et numéro de license.

2. Configurez un compte d’envoi et testez son bon fonctionnement.

3. Créez un 1er Groupe depuis un fichier source.

4. Mettez la première lettre des noms des utilisateurs en capitales si vous comptez les utiliser.

4. Récupérez votre newsletter html.

5. Mettez un objet et testez-la.

7. Envoyez !

Vous pouvez télécharger et tester une version limitée de Groupmail ici

Quelques Conseils ANTI-SPAM :

- Envoyez uniquement vos newsletters aux contacts qui se sont inscrits volontairement à vos listes de diffusion pour éviter un blacklistage.

- Toujours avoir le lien de désabonnement dans chacune de vos newsletters. Dans notre cas, le mieux est d’avoir un lien de désabonnement classique qui agit directement sur votre base de donnée source.

- Toujours avoir une phrase du type : « Conformément à l’article 34 de la loi « Informatique et Libertés » n°78-17du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. »

- Votre serveur doit être un serveur dédié, ce qui est primordiale pour que votre fournisseur de service accepte vos envois d’emails récurants conséquents. Je vous conseille par exemple un serveur dédié infogéré chez les toulousains de Nfrance Conseil, toujours à l’écoute et réactifs dans leurs interventions. Client depuis 5 ans, je parle en connaissance de cause.

- Evitez d’affoler les radars anti-spam en vérifiant que votre newsletter soit spam-éthiquement correcte, en vérifiant qu’elle ne dépasse pas le 1 dans l’indice spam de emailspamtest en l’occurrence.

- Enfin, il faut que votre nom de domaine indique que vous êtes bien autorisé  à envoyer des emails en son nom, en d’autres termes : avoir ses infos SPF (Sender Policy Framework) correctement configurées. Ceci évitera que votre email soit considéré comme du spam dans les webmails, même si votre html est clean. Pour vérifier si le SPF est bien configuré sur votre nom de domaine pour votre serveur dédié, envoyez un email depuis votre serveur à votre compte gmail puis cliquez sur :

La ligne concernant le SPF doit ressembler à ça si votre SPF est correctement configuré.

Si ce n’est pas le cas, modifiez les paramètres SPF de votre serveur. Par exemple, si votre nom de domaine est chez OVH, vous devez aller dans Zone DNS puis cliquer sur type SPF. Vous indiquerez alors dans vos réglages que le serveur de votre site envoie et reçoit des emails. La plupart du temps, cela devrait marcher avec les réglages suivants :

 

Pour approfondir, je vous conseille ces 2 articles chez Arobase et Descartes.

CE QU’IL FAUT SAVOIR :

Cette méthode d’envoi m’a souvent été déconseillée par les agences web avec lesquels nous travaillions, mais elle fonctionne pourtant très bien depuis 5 ans avec une base de plus de 100 000 contacts. Pourquoi les agences déconseillent-elles cette méthode ? Parce que si vous abusez, et que plusieurs de vos contacts vous dénoncent à des organismes anti-spam, votre serveur risque d’être blacklisté et de ne plus pouvoir emvoyer aucun email. Cela dit, ceci est un cas extrême et si c’était le cas, vous pourriez toujours utiliser un service tiers comme MailChimp ou Mailjet ;)

L’intérêt de cette méthode d’envoi est de pouvoir utiliser votre budget newsletter à d’autres fins plus utiles telles que du Adwords, un serveur dédié justement, ou de l’acquisition d’adresses par exemple. Avec une bonne configuration et un serveur dédié efficace, vous pourrez ainsi envoyer 50 000 emails en seulement une heure, avec un taux de délivrabilité élevé.

Lecteurs Ecommerçants, quel(s) service(s) ou logiciel(s) utilisez-vous ? Le recommanderiez-vous aux autres lecteurs ?

Pour le plaisir, mais à consommer avec modération, la vidéo du sketch des Monty Python dont est originaire l’utilisation du mot SPAM pour « Indésirable ».

 

Auteur : Brice JULIEN, consultant Ecommerce. En savoir plus sur l’auteur ?

Vous avez aimé ce post ? Alors abonnez-vous à notre flux rss et consultez cet article :

Projet Ecommerce : 10 Questions Préliminaires pour Réussir

email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge